Recherche sur JulesFashion.com

29 oct. 2012

- Natasha Poly mise à l'honneur dans Madame le Figaro

À 27 ans, la top russe est définitivement arrivée en tête des mannequins les plus réputés de sa génération ; véritable icône de mode, elle pose pour Madame le Figaro ce mois-ci qui lui consacre une série de plus de trente clichés. Elle revient ainsi sur ses débuts dans l'industrie qui n'ont pas été très faciles :
"À 15 ans, une agence de Milan me propose un essai pendant trois mois. Je ne parlais pas un mot d’anglais. Ils m’ont donné 50 euros, un plan de la ville et : 'Débrouille-toi.' J’ai vécu un enfer. En 2004, à 18 ans, j'ai fait la couverture de Vogue Paris deux mois d’affilée et après ça ma vie a changé du jour au lendemain. J’étais dans un avion un jour sur deux, je défilais six fois par jour avec des castings entre deux shows. Je disais oui à tout, je voulais tellement être au top. Je m’interdisais de montrer le moindre signe de fatigue. Tout ce qui m’arrivait n’était que du bonheur. Je suis issue d'une famille avec peu d’argent en Russie. On sait qu’il faut travailler dur, être patient et ne jamais se plaindre. Nous étions une famille typique de la classe moyenne, alors on serre les dents et on avance. Je ne savais même pas que ce métier existait. Je n’y pensais pas car je ne me trouvais pas belle. Je n’intéressais pas les garçons, j’étais trop grande (1,78 m) et trop maigre. Mon rêve, c’était de devenir agent de voyage pour sortir de mon trou".
Devenue l'un des visages les plus demandés pour représenter la parisienne d'aujourd'hui, elle reconnait adorer son métier et ne l'échangerait pour rien au monde ; son dernier contrat ? l'Oréal Paris qui vient de succomber à son charme.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails